Faq

Pour choisir la protection respiratoire la mieux adaptée, il est primordial de savoir exactement les tâches effectuées par l'utilisateur ainsi que les risques encourus. Les facteurs environnementaux doivent également être pris en compte, tout comme les réglementations spécifiques à suivre. Sur cette page, vous trouverez les questions les plus fréquemment posées et des informations qui peuvent vous aider à faire votre choix. Vous pouvez aussi directement envoyer votre question à notre assistance technique.

Sundström Safety AB fabrique des équipements de protection respiratoire à usage industriel. Les produits sont conçus pour protéger le porteur contre les substances dangereuses et contagieuses en filtrant l’air qui circule vers l’intérieur. Ils n’offrent pas de protection contre les substances dangereuses et contagieuses que le porteur peut générer en expirant, car ils ne filtrent pas l’air diffusé vers l’extérieur.

Les produits de Sundström Safety AB sont couverts par le règlement (UE) 2016/425 sur les Équipements de protection individuelle et certifiés conformes aux normes EN pertinentes et en vigueur, ainsi que la totalité ou une partie de la gamme de produits étant approuvée par les normes et règlements correspondants aux États-Unis et en Australie. En outre, de nombreux produits présentent l’agrément dit de système, ce qui implique qu’ils ont été approuvés pour être utilisés uniquement avec des produits qui ont été testés et approuvés ensemble.

Les produits de Sundström Safety AB ne sont pas conformes à la directive 93/42/CEE du Conseil relative aux dispositifs médicaux et aux normes requises pour les équipements médicaux utilisés dans les soins de santé. En effet, les produits de Sundström Safety AB ne protègent pas contre les substances potentiellement dangereuses et contagieuses que le porteur peut générer lors de l’expiration, car les produits ne filtrent pas l’air diffusé vers l’extérieur. En outre, les produits de Sundström Safety AB ne sont pas stériles.

L’utilisation des produits de Sundström Safety AB dans des situations et des environnements où il est nécessaire de filtrer l’air entrant et sortant se fait au risque de l’utilisateur ou de l’organisation. L’utilisation conjointe de produits qui n’ont pas été testés et approuvés ensemble n’est pas autorisée en conséquence, et se fait donc également au risque de l’utilisateur/organisation.

Pour des informations détaillées sur les fonctionnalités, les normes et les homologations, veuillez consulter le site www.srsafety.com.
Placez-le dans un emballage, comme une pochette en plastique, fermé hermétiquement et stockez-le à température ambiante dans un endroit propre et sec.
"Il est impossible de donner une réponse simple et tranchée à cette question. Les nombreux facteurs qui influencent la durée de vie d’un filtre rendent chaque cas d’utilisation plus ou moins unique. Il est important que l’employeur mette en place un programme de protection respiratoire avec des informations claires sur les intervalles de remplacement des filtres. C'est particulièrement le cas pour les filtres à gaz, puisqu’ils perdent leur effet purifiant lorsqu’ils sont saturés. L’odorat et le goût ne sont pas toujours des détecteurs fiables, car de nombreuses substances n’ont pas d’odeur ou de goût caractéristique. Une liste de facteurs affectant la durée de vie d’un filtre à gaz est donnée ci-dessous. Concentration : La concentration de la substance est un facteur très important lors de l’évaluation de la durée de vie d’un filtre. Une concentration élevée diminuera la durée de vie et une concentration faible la prolongera. Humidité et température : L’humidité et la température sont des paramètres importants et, en général, un taux d’humidité élevé diminue la durée de vie d’un filtre. La quantité d’eau par unité de volume est beaucoup plus importante à des températures et une humidité plus élevées. Contamination et contaminations croisées : La contamination et les contaminations croisées affectent les filtres à plusieurs niveaux. La durée de vie des filtres est donc différente en fonction de l’environnement de travail. Volume d’air, c’est-à-dire caractéristiques physiques de l’utilisateur : La quantité d’air qui passe dans le filtre détermine son taux de contamination. En cas de travail lourd, l’utilisateur a besoin d’un volume d’air par minute plus important que pour un travail léger. Il existe de grandes différences individuelles et le volume d’air consommé peut varier fortement entre des personnes qui réalisent un même travail dans le même environnement."
Le filtre à particules SR 510 P3 R est un filtre mécanique. Les filtres mécaniques peuvent être comparés à un filet fin. Les particules sont capturées et l’air pur passe à travers les minuscules orifices percés dans la matière du filtre. Plus le nombre de particules capturées est important, plus le filtrage est efficace. Vous devez donc remplacer le filtre si vous notez une augmentation de la résistance respiratoire. Le filtre SR 510 a été testé en utilisant des particules de 0,4 micron, qui est le diamètre le plus difficile à capturer par un filtre à particules. Les particules plus grandes et plus petites sont plus faciles à capturer. Le filtre SR 510 capture tous les types de particules comme les poussières, les fumées, les vapeurs, les pulvérisations, les spores, les bactéries et les virus.
Non, car elles créent une zone non étanche entre le masque et le visage, ce qui réduit fortement la protection. Utilisez plutôt le kit lunettes SR 341.
R= Réutilisable, indiquant que le masque peut être réutilisé. NR = Non réutilisable, indiquant que le masque est à usage unique.

Quelle est la différence entre le facteur de protection nominal (FPN) et le facteur de protection assigné (FPA)?

Le facteur de protection nominal est calculé par des mesures effectuées en laboratoire. Il correspond au niveau de protection minimal d’un respirateur. Le facteur de protection assigné est calculé par des mesures sur le lieu de travail. Il correspond au facteur de protection réel qu’un opérateur formé doit pouvoir obtenir
Les surfaces de contact entre un masque complet et votre visage sont plus importantes. De plus, il bénéficie d’un harnais de tête plus solide qui le maintient bien en place, diminuant ainsi le risque de fuites.
Le préfiltre capture les grains de poussière et les particules de plus grande taille, il est changé fréquemment et il prolonge la durée de vie du filtre à particules SR 510 P3 R.
L’inhalation de poussière de silice peut provoquer des maladies, telles que la silicose, qui est une maladie pulmonaire chronique. Il peut s’écouler une longue période (10 à 30 ans) après l’exposition à la silice avant que la maladie ne soit détectée. Elle affecte principalement les personnes qui travaillent dans la construction, les fonderies, les mines et les carrières. Vous devez utiliser une protection respiratoire si le taux de poussière de silice est supérieur à la limite de 0,1 mg/m3. Cette protection doit consister, au minimum, en un respirateur demi-masque muni d’un filtre P3 efficace contre la poussière de silice.
S’il s’agit de peinture au solvant, utilisez un filtre A marron SR 217 A1 ou SR 218 A2 avec un filtre à particules SR 510 P3 R et un préfiltre SR 221.

Posez ici votre question à notre assistance technique

Nous vous répondrons dans les plus brefs délais. Pour toute question à propos du choix du filtre, veuillez joindre les fiches de données de sécurité ou le numéro CAS.